Conférence sur les droits de l’enfant

Organisée par l’association Enfance et Partage.

Dates
  • mardi 21 mars 2017 19:00

    Durée : 1h30

  • Tarif unique

Intervenants :

  • Deux intervenantes de l’association Enfance et Partage
  • Une médiatrice familiale.
  • Une psychologue.

Aujourd’hui en France trop d’enfants sont en risque de danger ou victimes de maltraitance, l’association « Enfance et Partage » développe depuis 40 ans des actions de prévention auprès des enfants, des actions de sensibilisation auprès des adultes, des actions d’Information et formation auprès des professionnels.

Il n’est pas toujours facile de repérer les signes de la violence familiale. Les abuseurs s’arrangent souvent pour que les actes qu’ils commettent ne laissent aucun signe visible. Lorsque des signes sont néanmoins visibles, les victimes essaient parfois de masquer les preuves ou de justifier le comportement ou l’incident qui est à l’origine de ces signes.

Cette conférence débat permettra à tout un chacun de bénéficier de conseils précieux quant à l’attitude à adopter en cas de situation d’urgence.

Comment réagir en tant que parent, témoin, ou travailleur auprès d’enfants ?

L’association anime des sessions d’éducation préventive en milieu scolaire et forme les professionnels de la petite enfance.

Le fondement de l’association s’appuie sur la règle des « 3 P ».

Je suis Prudent

Je me Protège

Je Parle

logo 2016

Les actions de l’association Enfance et Partage

Proposer un service de soutien à la parentalité.

Apporter aux enfants victimes et à leurs familles un soutien psychologique et juridique.

De l’enfant malmené à l’enfant maltraité : La prévention et la lutte contre la maltraitance sont au cœur de son action.

Elle assure ses missions à travers 20 comités locaux, avec l’appui de 280 bénévoles et d’une dizaine d’experts salariés (puéricultrices, psychologues, juristes) et d’un réseau de 80 professionnels (avocats, psychothérapeutes).

PRÉVENIR INFORMER SENSIBILISER LES ENFANTS

Information sur les droits de l’enfant avec le jeu « En route vers mes droits » destiné aux élèves de CM1 et CM2, et à leurs enseignants.

Education préventive (sensibilisation aux risques et éducation à la protection) auprès des enfants de la maternelle au lycée. Nos équipes bénévoles interviennent avec des outils adaptés à chaque classe d’âge.

PRÉVENIR INFORMER SENSIBILISER LES ADULTES

Information sur la maltraitance des professionnels en contact avec les enfants, afin de les aider à repérer les enfants en danger et leur permettre d’agir.

Formation des professionnels en contact avec les enfants

– Valorisation des compétences parentales : (relation mère-bébé ; entre autorité parentale et droits de l’enfant ; l’assistante maternelle et les parents ; la phase d’opposition ; les pleurs du bébé).

– Agir contre la maltraitance : (repérer les signes d’alerte ; du repérage à l’agir ; savoir pour agir, le bébé secoué ; l’entretien avec la famille).

ECOUTER SOUTENIR ORIENTER LES PARENTS

Soutien à la parentalité avec Allo Parents Bébé 0800 00 3456

www.alloparentsbebe.org

Ecoute, soutient et oriente les nouveaux parents dès la grossesse et jusqu’aux 3 ans de l’enfant.

Avec une action renforcée en mettant à disposition une ligne de soutien personnalisé (plusieurs entretiens téléphoniques avec un même psychologue).

Prévention des risques de fragilisation et/ou désaffection du lien parental.

Mise à disposition d’un « Espace-Ressources » : LA CABANE PARTAGEE

Pour valoriser et renforcer les compétences parentales.

Pour soutenir la fonction parentale en cas de séparation conjugale.

AGIR AU PLUS PRÈS DES MINEURS VICTIMES

Numéro vert :  0800051234

Une mission de lutte contre la maltraitance auprès des victimes et de leur famille s’articule autour de 4 actions clés :

L’écoute : décoder, décrypter, soutenir et déculpabiliser

Le conseil : agir comme interface et relais entre les différents intervenants (aide sociale, avocats, instances juridiques, école…)

L’accompagnement sur le long terme :

– Pour une reconstruction psychologique solide (certaines familles sont suivies pendant plus de 10 ans)

– Avec un soutien juridique des victimes et de leur famille et la constitution de partie civile lors de procès

La transmission d’informations préoccupantes aux autorités compétentes pour assurer une protection rapide aux enfants victimes

AGIR AU PLUS PRÈS DES MINEURS VICTIMES

Ecoute au Numéro Vert et dans les comités locaux

Soutien et conseils anonymes pour tous ceux qui sont confrontés à des maltraitances sur mineurs.

Accompagnement psychologique des mineurs victimes

L’association peut prendre en charge un suivi psycho thérapeutique de manière rapide, en lien avec son réseau de 30 psychologues cliniciens.

Accompagnement et soutien juridique des familles et des victimes

Conseil et orientation vers un réseau de 50 avocats

Constitution de partie civile lors de procès

L’association défend les intérêts des victimes et de leur famille et participe à faire entendre leur parole, avec l’appui de 50 avocats spécialisés dans les droits de l’enfant.

Transmission d’informations préoccupantes

Aux autorités compétentes, suivi de dossiers, conseils juridiques

Administrateur ad hoc

Pour accompagner juridiquement et humainement le mineur victime tout au long de la procédure pénale

REVEILLER LES CONSCIENCES

À travers des campagnes grand public de sensibilisation à la maltraitance

  • Films TV
  • Réseaux sociaux (Facebook, Twitter)
  • Annonces presse
  • Campagnes d’Affichage
  • Internet

FAIRE ÉVOLUER LA PROTECTION DE L’ENFANCE

Au-delà de sa constitution de partie civile, Enfance et Partage s’implique pour faire évoluer la législation en faveur de victimes mineures.

Elle a déposé un projet d’amendement pour que les règles de prescription soient les mêmes pour les crimes et délits sur les mineurs comme pour leur non dénonciation, en association avec La Parole

Libérée (association des victimes de Diocèse de Lyon).

Pour Enfance et Partage, le poids et les ravages du silence ne sont plus à démontrer, il est temps de changer la Loi.

Enfance et Partage participe depuis sa création à des programmes d’aide à l’enfance dans les domaines de l’éducation, de la santé et du développement économique, en Inde, au Sénégal et à Madagascar.